You are here
Home > Parlons expatriation > Expatriation > Témoignages > Expat en famille > Témoignage : Magali, deux ans d’expatriation à Londres en famille

Témoignage : Magali, deux ans d’expatriation à Londres en famille

Expatriation en famille – On se retrouve aujourd’hui avec le témoignage de Magali ! Après plusieurs années en France et dans la même entreprise, Magali a décidé de sauter le pas de l’expatriation afin de se confronter à l’inconnu. Elle a eu l’opportunité de partir à Londres. Après désormais plus de deux ans dans la capitale, elle nous livre son ressenti vis à vis de cette expérience familiale. Car Magali est parti en famille avec sa petite fille de onze ans à l’époque.

temoignage expatriation

Expatriation en famille

Pourquoi es tu venu à Londres? Pourquoi avoir choisi cette ville ? 

Je travaille dans la même entreprise depuis 12 ans (je suis responsable achats) et j’avais émis le souhait de vivre une expérience d’expatriation. Il y a 3 ans, mon responsable m’a parlé d’une opportunité à Londres. Pour être honnête, je n’avais jamais vraiment pensé à cette ville; j’y étais venue plusieurs fois en week end ou pour le travail mais je n’avais pas d’attirance particulière. Je me suis dit, pourquoi pas ?

Expatriation en famille

Comment ta famille a vécu les premières semaines d’expatriation? 

Comme je venais avec mon entreprise, nous avons été très bien accompagnée lors de mon installation, ce qui a grandement facilité les premières semaines à Londres. A ma grande surprise, les premières semaines à Londres ont été tellement simples : super accueil au bureau, intégration de ma fille dans son école ultra rapide. Grace à l’uniforme nous avons échangé quelques mots avec une autre famille dans le métro pour aller à l’école le jour de la rentrée. Nous étions voisins, leur fille entrait aussi en 6è et coup de bol elles ont été dans la même classe. A la fin de la 1ère semaine, ma fille voulait aller seule à l’école avec sa nouvelle copine et d’autres enfants qui vivent dans le quartier.
Quant à moi, j’ai été très bien accueillie par la communauté française de l’école. J’ai reçu des invitations à prendre des cafés, proposition d’aides en cas de souci. J’ai aussi eu la chance de trouver une nounou rapidement pour l’after school. Il y a vraiment une communauté française avec un fort esprit d’entraide.

Expatriation en famille

Quel a été la réaction de ta fille lorsque vous lui avez appris que vous partiez ? Peur ou excitation ?

expatriation en famille uniforme
Les uniformes portés au Lycée International Winston Churchill

Ma fille avait alors presque 11 ans, ne parlait pas du tout anglais et la décision de partir a été prise très peu de temps avant la D date. L’annonce de notre départ a été très rude (quitter ses amis, ses activités, la ville qu’elle avait toujours connue…). Passée la frustration de « tout perdre » (son sentiment sur le moment), elle fut intriguée par cette nouvelle vie  – les uniformes de l’école, le style des maisons. Mes inquiétudes quant à elle tournaient donc autour de son acclimatation à ce nouveau pays, cette nouvelle langue, l’entrée en 6è

Expatriation en famille

Comment avez-vous choisi son école ? Sur quels critères ?

Ne sachant pas combien d’années nous allions vivre en Angleterre, je n’envisageais pas vraiment d’inscrire ma fille dans une école anglaise. De plus, j’avais également peur que les premières semaines dans un environnement totalement en langue étrangère soient trop durs pour elle en plus de tout les changements. Je me suis donc tournée vers les écoles françaises/internationales.
J’ai écarté le lycée français Charles de Gaulle au vu de la taille de l’établissement (+ de 3000 élèves). De plus, les inscriptions en 6è n’étaient pas possibles. Deux options : le lycée Winston Churchill et le CFBL. Le choix fut simple, j’ai reçu un très bon accueil au lycée Winston Churchill. Le CFBL parlait probablement d’une liste d’attente, devait me rappeler et ne l’ont jamais fait…
expatriation en famille
Lycée International Winston Churchill

Expatriation en famille

Que penses tu de l’administratif en Angleterre ? Simple ou pas du tout? 

Petit bump on the road, je me suis faite voler mon portefeuille dans le métro le 1er mois. Donc j’ai pu tester l’administration à Londres (nouvelle carte bancaire, déclaration de vol de papier, etc). Mais aussi l’obtention du NIN, l’inscription chez un GP, le souscription d’un abonnement d’internet. Finalement, j’ai trouvé le côté administratif plutôt simple et rapide. La principale difficulté a été pour moi (et l’est toujours un peu), la compréhension de mes interlocuteurs au téléphone. Je pense avoir un plutôt bon niveau d’anglais, mais la compréhension est encore parfois difficile avec des locaux.

Expatriation en famille

Quelles sont les choses que tu apprécies à Londres et celles que tu apprécies le moins ? 

Expatriation en famille

Quels conseils donnerais-tu à une famille souhaitant venir s’installer à Londres ?

  • Essayez d’anticiper un maximum le départ et impliquez les enfants pour qu’ils s’approprient le projet aussi
  • Prévoyez du temps pour trouver un logement. L’état de l’immobilier n’est pas toujours dans nos standards français. Il faut souvent visiter de nombreux biens avant de trouver son bonheur.

 

Noemi | Bons Baisers de Londres
Hello les froggies, je me présente, Noemi. Blogueuse et fraîchement expatriée à Londres, j'ai vu là l'occasion de vous y partager ma vie, mes galères, mes bons plans et vous aider dans votre expatriation ou votre voyage !
https://bonsbaisersdelondres.fr

Laisser un commentaire

Top