You are here
Home > Ça papote sur LDN > F.A.Q : je réponds à vos questions les plus fréquentes reçues sur Instagram !

F.A.Q : je réponds à vos questions les plus fréquentes reçues sur Instagram !

Recevant pas mal de questions concernant mon expatriation à Londres, j’ai trouvé plus facile de vous partager un article regroupant toutes les questions que vous pouvez me poser en général sur Instagram. J’espère que ça répondra à vos principales interrogations.

Vous trouverez les sujets suivants :
  • Suis-je partie seule ?
  • Pourquoi avoir emménagé à Londres ?
  • Quel est mon parcours professionnel ?
  • Quel métier j’exerce à Londres ?
  • Est-ce que je parle couramment anglais ?
  • Est-ce possible de trouver un travail quand on ne parle pas beaucoup anglais ?
  • Cela a t’il été facile de trouver un logement à Londres ? 

 

expatriation à londres

Suis-je partie seule ? 

Non, je ne suis pas partie seule dans cette aventure londonienne. Nous sommes partis à deux, avec mon copain. Nous avons tous les deux démissionner de nos jobs en France pour rejoindre l’Angleterre. C’est donc lui mon photographe héhé, et surtout c’est lui qui supporte mes instants photos lorsque l’on est au restaurant, à devoir attendre avant de pouvoir manger ! 

expatriation londres
Non, ceci n’est pas Londres, je préfère quand même le préciser :p

expatriation à londres

Pourquoi avoir emménagé à Londres ?

Cela fait des années que j’ai dans un coin de ma tête l’envie de partir vivre à l’étranger. Disons que l’occasion s’est présenté totalement par hasard, donc avec mon copain nous n’y avons pas réfléchi à deux fois (enfin, il a davantage pesé le pour et le contre que moi). 

Pour sa part, il ne connaissait pas Londres. Personnellement j’y allais au moins une fois par an à partir de mes dix huit ans. Donc, j’ai toujours été fasciné par cette ville. J’aimais beaucoup ce qui ressortait de chaque quartier de la ville, de la tolérance qui en émanait, du style aussi qui existe à Londres. Une mode totalement assumée.

Notre parcours professionnel en France ne nous donnait plus trop envie et on avait besoin de changer d’air, de repères et de vie. Londres s’est présenté comme un nouveau souffle pour nous deux. 

expatriation à londres

Quel est mon parcours professionnel ? 

Alors, je suis nordiste de base j’ai donc fait toutes mes études quasiment uniquement dans le Nord de la France ! Je souhaitais à la base être journaliste puis j’ai changé d’avis durant ma licence (Lettres/Histoire/Droit) pour me diriger vers un master de commerce à Arras. C’est ce qui m’a ouvert les portes de Decathlon. 

expatriation londres decathlon

J’y ai fait plusieurs stages, puis bosser en marque de sports de raquettes à Lille, puis retourné en magasin. Dans le même temps j’ai fait un second master mais à Strasbourg cette fois. Où j’ai également continué à bosser à Decathlon. Puis je suis devenue manager du côté de Mulhouse à la fin de mon Master Marketing du Sport. Cela fait maintenant cinq ans que je suis dans cette entreprise ! 

Quel métier j’exerce à Londres ? 

Je n’ai pas vraiment changé de « métier »  à Londres puisque je suis toujours chez Decathlon ! Je n’ai pas muté, j’ai du démissionner de la France pour venir m’établir en Angleterre. Mon copain a plus ou moins le même parcours, nous travaillons donc dans le même magasin (ce que nous faisions déjà avant puisque l’on s’est rencontré en Alsace dans le même magasin à l’époque !). 

Il y a quand même des points qui changent dans le job que j’exerce maintenant ici. Manager une équipe internationale est beaucoup plus challengeant, mon équipe est composé d’espagnols, pakistanais et français. Mais le magasin au général où je travaille (Decathlon de Canada Water/Surrey Quays) est très international. La mentalité est également très différente, beaucoup plus ouverte d’esprit.

Je ne me ferme pas à changer de compagnie peut être un jour. Après cinq ans passé chez Decathlon, je ne sais pas trop de quoi sera fait mon avenir. Pour l’instant je profite de mon expérience à Londres. 

expatriation à londres

Est-ce que je parle couramment anglais ? 

Alors, dans mon parcours scolaire j’ai eu l’occasion de faire deux Erasmus. Un premier en République Tchèque (et à l’époque je parlais anglais comme une vache espagnole comme dirait ma chère mère !). Cette expérience m’a surtout servie à me débloquer pour ne plus avoir peur de parler. Mais je n’avais pas vraiment progresser, il faut être honnête.

Ma seconde expérience fut en Irlande. Beaucoup plus complexe, l’accent était assez difficile à comprendre finalement ! Mais c’est là où j’ai progressé le plus car mon oreille a vraiment du faire un sacré effort pour comprendre les irlandais.

J’avais l’impression de me débrouiller en anglais en arrivant ici mais je me rend compte que mon niveau est extrêmement bas ! En plus, j’ai du mal à me départir de cet accent totalement français lorsque je parle. Après quelques mois la compréhension est meilleure mais je ne suis pas pleinement satisfaite. En bref, je me débrouille ! Je vous ferai un retour sur expérience d’ici un an ! 

expatriation à londres

Est-ce facile de trouver un travail quand on ne parle pas trop anglais ? 

Vous l’aurez compris, j’ai trouvé le travail avant d’arriver à Londres. Je ne me suis donc pas retrouvé face à la problématique de chercher du travail avec un anglais moyen. Il y a une chose dont je suis sûre, c’est que le marché du travail à Londres est hyper dynamique avec un turnover humain juste énorme ! 

Je vous conseille cependant de rejoindre le groupe Facebook « Les Français à Londres », beaucoup de personnes qui viennent et repartent sont là pour vous aider si vous avez des questions et pas mal de sujets ont déjà été traités ! Il y a également l’Alliance Solidaire des Français de l’Etranger qui peut vous aider dans vos démarches, stages ou jobs. 

expatriation à londres

Cela a t’il été facile de trouver un logement ou non ? 

expatriation londres chat Je pense que nous avons eu vraiment pas mal de chance quant à la recherche de logement, mais c’est ce qu’il faut à Londres, une bonne dose de chance aussi ! Je cherchais les appartement sur Zoopla et Rightmove principalement. 

Ca ne sert à rien de chercher des mois à l’avance, comme le marché du travail, le marché du logement a un turnover énorme, beaucoup de gens qui arrivent et qui repartent ! Donc je vous conseille de venir quelques jours avant votre installation pour trouver l’appartement et faire des visites : évidemment on n’avance pas d’argent SANS avoir vu l’appartement ou une personne physique. Il y a beaucoup d’arnaques comme dans toutes les grandes villes. 

Nous avons fait uniquement deux visites. Un premier appartement totalement insalubre qui ne nous donnait absolument pas envie (et pourtant, une vingtaine de personnes étaient présentes pour la visite). Nous en avons visité un deuxième directement avec la propriétaire (qui vivait dedans). 

L’appartement nous plaisait énormément en terme de superficie (vu qu’on a embarqué un chat avec nous, vous avez peut être dû le voir sur Instagram), fenêtres double vitrage (un luxe à Londres) et propriétaire très sympa ! On a réfléchit environ dix minutes avant de reprendre contact avec elle et lui demander de nous louer l’appartement. On lui a avancé le déposit et elle a accepté d’annuler ses autres visites. Et voilà, appartement trouvé en une matinée ! 

Je vous passe d’autres détails fâcheux, l’appartement était vraiment très sale lorsque nous l’avons récupéré. Mais à part ça, tout va bien dans le meilleur des mondes, on se sent très bien chez nous.

Noemi | Bons Baisers de Londres
Hello les froggies, je me présente, Noemi. Blogueuse et fraîchement expatriée à Londres, j'ai vu là l'occasion de vous y partager ma vie, mes galères, mes bons plans et vous aider dans votre expatriation ou votre voyage !
https://bonsbaisersdelondres.fr

2 thoughts on “F.A.Q : je réponds à vos questions les plus fréquentes reçues sur Instagram !

  1. Comme promis et suite vos questions sur instagram et snapchat (pseudo con_fession) pour les deux, vous trouverez ci-dessous toutes mes r ponses. Certaines r ponses avaient d j t donn es dans cet article, mais pour vous viter de cliquer et recliquer, j ai fait copier-coller de certaines r ponses.

  2. Super ton parcours 🙂 Pour l’accent français, j’avais le même « complexe » que toi au début et puis j’ai arrêté de me focaliser sur ça car cela n’a vraiment pas d’importance à partir du moment où on te comprend 😉 Et puis, pour les Anglais, c’est certainement très joli à entendre, au même titre que j’adore l’accent british de mon amoureux quand il parle français ! Et sinon bravo pour ton site, c’est une mine d’or d’informations et le design est très chouette.

    Elodie

Laisser un commentaire

Top